ART PRIMITIF
ARTS PRIMITIFS / GENERALITES (58 )
AFRIQUE...
Afrique / Généralités (209 )
Bénin (Dahomey) (3 )
Burkina Faso (16 )
Cameroun (1 )
Côte d'Ivoire (27 )
Congo (Brazzaville/Zaïre) (66 )
Gabon (7 )
Ghana (5 )
Madagascar (2 )
Mali (24 )
Niger (1 )
Nigéria (19 )
Sierra Léone (1 )
Togo (1 )
Autres pays d'Afrique... (5 )
OCEANIE (64 )
ASIE...
Indonésie (5 )
Autres pays d'Asie... (5 )
AMERIQUES...
Amérique du nord (2 )
Amérique centrale (1 )
CATALOGUES DE VENTE...
Ventes françaises (5 )
Sotheby's (3 )
PUBLICATIONS / REVUES (6 )
 
 

 
 
Mali
 
 

GANAY S. de

LES DEVISES DES DOGONS

Paris 1941, édition originale, parution limitée
Relié
VIII + 218 p p. , 23 photos n/b , IX pl. n/b , 2 in-texte plans, 2 in-texte cartes
Prix:  87,00 €
 

Le présent ouvrage fait partie d’une série de travaux destinés à exposer les documents ethnographiques recueillis au Soudan français, chez les Dogons des Falaises de Bandiagara, au cours des Missions Griaule (Dakar-Djibouti de 1936/1937 - Sahara-Soudan en 1935 - Sahara-Cameroun de 1936/1937) et Lebaudy-Griaule (Niger-Lac Iro de 1938/1939). Ces travaux concernent en particulier les institutions religieuses de cette population. Ces devises s’octroient également aux êtres mythiques, aux animaux, à certains objets et, d’une manière générale, à tout ce qui est porteur de force vitale (nyama). Leur déclamation a sur cette force un effet direct, comparable en quelque manière à celui du sacrifice. Il a donc paru utile de publier sur les devises de Dogons une étude particulière qui traite d’un aspect les plus importants du "nyama", notion fondamentale de la religion des populations des falaises nigériennes.

 
 

Réf. Tribal-youBooks  : [20/864]
Auteur(s)
:

Titre  :

LES DEVISES DES DOGONS

Type d'ouvrage 
:Ouvrage généraliste ou thématique
Editeur  : Institut d’Ethnologie (Musée de l’Homme), Université de Paris / Travaux et Mémoires de l’Institut d’Ethnologie. - XLI, Paris,  1941
Relié reliure percaline vert foncé, demi chagrin à coins de l’époque, dos lisse orné, tête dorée (reliure de Barast). Très bon état , , in-4, 18 x 27 cm
Contenu
: Contenu : VIII + 218 p p., 23 photos n/b, IX pl.n/b, 2 in-texte plans, 2 in-texte cartes, biblio.
IX planches hors texte illustrées de documents photographies en noir et blanc, appendice + index : analytique - des noms propres - des noms géographiques - des auteurs cités - des figures et des planches photographiques, système de transcription
Informations
 complémentaires
: édition originale, parution limitée
Ouvrage épuisé, très rare et recherché des collectionneurs et des scientifiques pour son étude exhaustive concernant " Les Devises des Dogons ".
Poids 
: Poids : 760 g
Etat de l'ouvrage 
: Très bon état
Prix 
: 87,00 €
 

Le présent ouvrage fait partie d’une série de travaux destinés à exposer les documents ethnographiques recueillis au Soudan français, chez les Dogons des Falaises de Bandiagara, au cours des Missions Griaule (Dakar-Djibouti de 1936/1937 - Sahara-Soudan en 1935 - Sahara-Cameroun de 1936/1937) et Lebaudy-Griaule (Niger-Lac Iro de 1938/1939). Ces travaux concernent en particulier les institutions religieuses de cette population. Ces devises s’octroient également aux êtres mythiques, aux animaux, à certains objets et, d’une manière générale, à tout ce qui est porteur de force vitale (nyama). Leur déclamation a sur cette force un effet direct, comparable en quelque manière à celui du sacrifice. Il a donc paru utile de publier sur les devises de Dogons une étude particulière qui traite d’un aspect les plus importants du "nyama", notion fondamentale de la religion des populations des falaises nigériennes.

 
 

 

GRIAULE M. / DIETERLEN G.

LE RENARD PÂLE

Tome I - Le Mythe Cosmogonique

Paris 1965, édition originale
Broché
550 p., 8 ill. n/b , 50 photos n/b , 24 pl. n/b
Prix:  265,00 €
 

"Le mythe Dogon ne relate pas seulement des faits relevant d’aventures, de rivalités entre les dieux ou encore des effets de l’amour ou de la haine (amour de Dieu, méchanceté du Malin) - tels que nous le présentent d’autres religions... Mais il témoigne d’un sérieux examen des conditions mêmes de la vie et de la mort. D’où son aspect biologique précis : l’univers est certes considéré comme un tout, mais aussi comme un corps vivant, ordonné fonctionnel... Il présente une construction de l’univers - depuis celle du système stellaire jusqu’à celle du plus petit des grains, en passant par l’homme, image microcosmique de ce monde". Ce premier tome du Renard Pâle - Ethnologie des Dogon - est consacré à l’exposition du mythe cosmogonique. Dans ce fascicule 1 est relatée l’histoire de la création du monde par Amma, Dieu qu’accompagne un répertoire des animaux, des végétaux et des astres. Dans le fascicule 2 sera traitée l’histoire des soixante-six premières années de la vie des hommes sur terre.

 
 

Réf. Tribal-youBooks  : [20/544]
Auteur(s)
:

Titre  :

LE RENARD PÂLE

Tome I - Le Mythe Cosmogonique

Type d'ouvrage 
:Ouvrage généraliste ou thématique
Editeur  : Institut d’Ethnologie du Musée de l’Homme, Université de Paris - Travaux et Mémoires de l’Institut d’Ethnologie - LXXII, Paris,  1965
Broché , , in-8, 15 x 24 cm
Contenu
: Contenu : 550 p., 8 ill. n/b, 50 photos n/b, 24 pl.n/b, biblio.
191 illustrations dessins et photos en n/b et en couleur (dans le texte et hors texte) avec quelques planches et cartes dépliantes, répertoires, annexes, table des fig., table des pl.,
Informations
 complémentaires
: édition originale
Ouvrage épuisé, rarissime et très recherché des scientifiques et des chercheurs pour son étude thématique et exhaustive concernant le "mythe cosmogonique" chez les Dogon et "l’histoire de la création du monde" transcrits dans ce premier tome - Un ouvrage de référence et seul tome paru.
Poids 
: Poids : 1020 g
Etat de l'ouvrage 
: Très bon état
Prix 
: 265,00 €
 

"Le mythe Dogon ne relate pas seulement des faits relevant d’aventures, de rivalités entre les dieux ou encore des effets de l’amour ou de la haine (amour de Dieu, méchanceté du Malin) - tels que nous le présentent d’autres religions... Mais il témoigne d’un sérieux examen des conditions mêmes de la vie et de la mort. D’où son aspect biologique précis : l’univers est certes considéré comme un tout, mais aussi comme un corps vivant, ordonné fonctionnel... Il présente une construction de l’univers - depuis celle du système stellaire jusqu’à celle du plus petit des grains, en passant par l’homme, image microcosmique de ce monde". Ce premier tome du Renard Pâle - Ethnologie des Dogon - est consacré à l’exposition du mythe cosmogonique. Dans ce fascicule 1 est relatée l’histoire de la création du monde par Amma, Dieu qu’accompagne un répertoire des animaux, des végétaux et des astres. Dans le fascicule 2 sera traitée l’histoire des soixante-six premières années de la vie des hommes sur terre.

 
 

 

HAMPÂTE BÂ A.

CONTES DES SAGES D’AFRIQUE

Paris 2004, édition originale
Relié
182 p. , 28 ill. coul. , 3 dessins
Prix:  15,00 €

Réf. Tribal-youBooks  : [20/872]
Auteur(s)
:

Titre  :

CONTES DES SAGES D’AFRIQUE

Type d'ouvrage 
:
Editeur  : Seuil, Paris,  2004
Relié avec reliure d'éditeur toilée marron avec couverture illustrée et titre en blanc en très bon état , , 9.5 x 17.5 cm
Contenu
: Contenu : 182 p., 28 ill. coul., 3 dessins
Informations
 complémentaires
: édition originale, 1er Edition
Poids 
: Poids : 260 g
Etat de l'ouvrage 
: Très bon état
Prix 
: 15,00 €

 

HOMBERGER L. / EZRA K. / GALLAY A.

DIE KUNST DER DOGON

cat.expo, Museum Rietberg, Zürich: 07.05.- 03.09.1995
Zürich 1995, édition originale, parution limitée
Broché
137 p. , 23 photos n/b , 98 photos coul. , 7 dessins , 1 cartes
Prix:  170,00 €
 

Epuisé

 
 

Réf. Tribal-youBooks  : [20/27]
Auteur(s)
:

Titre  :

DIE KUNST DER DOGON

Type d'ouvrage 
:Catalogue d'exposition
Museum Rietberg, Zürich : 07.05.- 03.09.1995
Editeur  : Museum Rietberg, Zürich,  1995
Broché , , 30/23
ISBN ISBN 3-907070-58-5
Contenu
: Contenu : 137 p., 23 photos n/b, 98 photos coul., 7 dessins, 1 cartes, ex-libris
Informations
 complémentaires
: édition originale, parution limitée
1 Tableau
1 Illustration
Poids 
: Poids : 1010 g
Etat de l'ouvrage 
: Neuf
Prix 
: 170,00 €
 

Epuisé

 
 

 

HUIB BLOM

DOGON

Images & Traditions

Bruxelles 2010
Relié
400 p.
Prix:  85,00 €
 

L’ouvrage se compose de cinq chapitres, le premier d’entre eux, le "Pays Dogon" des temps les plus anciens, présente l’histoire et l’archéologie d’un territoire composé de trois zones géographiques distinctes (plateau, escarpement et plaine) et agencé par « vagues successives de migrants" (p.18). Une fois de plus, Huib Blom souligne que « l’idée d’une culture homogène et hermétique Dogon est fausse. Elle émane autant des contributions culturelles externes que d’un substrat indigène » (P.18). Deux de ces premières sources culturelles sont identifiées, discutées et dépeintes comme les Toloy et les Tellem. Après une analyse d’éclaircissement, Bloom conclut que « les occupants actuels de la falaise, du plateau, et de la plaine du Seno forment une population hétérogène ... Les migrations et les conquêtes territoriales couvrent plusieurs siècles et ne concernent pas seul les Dogon. La rencontre entre les envahisseurs et les communautés indigènes a provoqué un mélange culturel et ethnique dont l’ampleur est difficile évaluer » (P.38).

La deuxième et plus grande partie de l’ouvrage est intitulé à juste titre"Un Large Territoire" avec plus de 150 pages qui illustrent, littéralement, les différentes régions et peuples de la région de l’aire culturelle Dogon. Chaque zone est représentée dans son histoire, son art, son architecture, sa langue et sa démographie de Pignari et Bandiagara au travers du Lowel Gueou et de multiples colonies du Toro à la plaine du Seno. Le détail primordialement du chapitre résume bien dans sa finalité, lorsque Blom évalue que des siècles d’incursions, de guerres et de mouvements, impliquant des groupes tels que les Songhay, les Mossi, les Bamana et les Peuls ont conduit à la fusion ou au déplacement des sociétés : « Ce processus de démantèlement territorial, la dislocation et la reconstruction de nombreux villages s’est répété à maintes reprises. C’était une situation récurrente qui a pris fin au 19e siècle avec la colonisation française » (p.207).

Le chapitre trois, l’Architecture et la Religion, fournit près de 80 pages de mots et d’images organisé autour de quatre grandes fonctions sectaires et de leurs lieux sacrés, y compris le culte du Lebe et sa maison du Hogon ou du sage, le culte du Wagem et sa maison du patriarche patrilinéaire, le culte chamanique du Binou, et la Société des Masques (étudié plus en détail dans le chapitre cinq). Il comprend également d’autres sites importants comme la mosquée, la case des menstruations et la forge, où un groupe comme une caste d’artisans (également rendu célèbre par Griaule) font leur travail. Enfin, il nomme et décrit une variété d’autels Dogon.

Le quatrième chapitre relativement court se concentre sur les sites funèbres et les pratiques, qui ont tendance à être menée pendant la saison sèche où il y a une accalmie d’activité agricole. Blom présente en détail les funérailles d’un Hogon en 1985 et ajoute également quelques commentaires au sujet des funérailles des femmes.

Le dernier chapitre traite des masques, pour lesquels les Dogons sont peut-être plus connu, reliant les traditions du masque à la mythologie régionale et à la distinction commune entre le village et la brousse (ce dernier étant un lieu d’ambivalence et de danger invisible), Blom présente certains des matériaux utilisés dans la création des masques et guide le lecteur à travers une présentation sur les types et utilisations de masque, du Grand Masque appelé encore "La Mère des Masques" (une sculpture de grande hauteur), le Satimbe, le Mamoro et le Sirige au plus reconnaissable de tous, le style Kanaga ainsi que quelques autres.

En Résumé, ce volume colossal combine des descriptions détaillées de la terre, l’histoire, les gens, les arts et les rituels de pays Dogon, mettant l’accent sur la diversité et la complexité de cette région, et, par extension, de toutes les sociétés africaines et non-occidentaux. Les sculptures et les masques proviennent de collections publiques et privées. Certaines pièces sont connues mais la plupart n’ont jamais, ou que rarement, été publiées. Le texte s’inspire des nombreuses études ethnographiques qui ont été menées sur place.

 
 

Réf. Tribal-youBooks  : [20/821]
Auteur(s)
:

Titre  :

DOGON

Images & Traditions

Type d'ouvrage 
:Ouvrage généraliste ou thématique
Editeur  : Momentum Publication, Bruxelles,  2010
Relié avec reliure d'éditeur illustré en couleur très bon état comme neuf , , in-4, 22 x 28.5 cm
ISBN 978-2-8399-0725-5
Contenu
: Contenu : 400 p., biblio.
2 cartes, 240 photos en pleine et double page dont 72 photos de sculptures et de masques, glossaire,
Informations
 complémentaires
: Livre bilingue anglais & français avec 80 pages de texte
Poids 
: Poids : 2370 g
Etat de l'ouvrage 
: Très bon état comme neuf
Prix 
: 85,00 €
 

L’ouvrage se compose de cinq chapitres, le premier d’entre eux, le "Pays Dogon" des temps les plus anciens, présente l’histoire et l’archéologie d’un territoire composé de trois zones géographiques distinctes (plateau, escarpement et plaine) et agencé par « vagues successives de migrants" (p.18). Une fois de plus, Huib Blom souligne que « l’idée d’une culture homogène et hermétique Dogon est fausse. Elle émane autant des contributions culturelles externes que d’un substrat indigène » (P.18). Deux de ces premières sources culturelles sont identifiées, discutées et dépeintes comme les Toloy et les Tellem. Après une analyse d’éclaircissement, Bloom conclut que « les occupants actuels de la falaise, du plateau, et de la plaine du Seno forment une population hétérogène ... Les migrations et les conquêtes territoriales couvrent plusieurs siècles et ne concernent pas seul les Dogon. La rencontre entre les envahisseurs et les communautés indigènes a provoqué un mélange culturel et ethnique dont l’ampleur est difficile évaluer » (P.38).

La deuxième et plus grande partie de l’ouvrage est intitulé à juste titre"Un Large Territoire" avec plus de 150 pages qui illustrent, littéralement, les différentes régions et peuples de la région de l’aire culturelle Dogon. Chaque zone est représentée dans son histoire, son art, son architecture, sa langue et sa démographie de Pignari et Bandiagara au travers du Lowel Gueou et de multiples colonies du Toro à la plaine du Seno. Le détail primordialement du chapitre résume bien dans sa finalité, lorsque Blom évalue que des siècles d’incursions, de guerres et de mouvements, impliquant des groupes tels que les Songhay, les Mossi, les Bamana et les Peuls ont conduit à la fusion ou au déplacement des sociétés : « Ce processus de démantèlement territorial, la dislocation et la reconstruction de nombreux villages s’est répété à maintes reprises. C’était une situation récurrente qui a pris fin au 19e siècle avec la colonisation française » (p.207).

Le chapitre trois, l’Architecture et la Religion, fournit près de 80 pages de mots et d’images organisé autour de quatre grandes fonctions sectaires et de leurs lieux sacrés, y compris le culte du Lebe et sa maison du Hogon ou du sage, le culte du Wagem et sa maison du patriarche patrilinéaire, le culte chamanique du Binou, et la Société des Masques (étudié plus en détail dans le chapitre cinq). Il comprend également d’autres sites importants comme la mosquée, la case des menstruations et la forge, où un groupe comme une caste d’artisans (également rendu célèbre par Griaule) font leur travail. Enfin, il nomme et décrit une variété d’autels Dogon.

Le quatrième chapitre relativement court se concentre sur les sites funèbres et les pratiques, qui ont tendance à être menée pendant la saison sèche où il y a une accalmie d’activité agricole. Blom présente en détail les funérailles d’un Hogon en 1985 et ajoute également quelques commentaires au sujet des funérailles des femmes.

Le dernier chapitre traite des masques, pour lesquels les Dogons sont peut-être plus connu, reliant les traditions du masque à la mythologie régionale et à la distinction commune entre le village et la brousse (ce dernier étant un lieu d’ambivalence et de danger invisible), Blom présente certains des matériaux utilisés dans la création des masques et guide le lecteur à travers une présentation sur les types et utilisations de masque, du Grand Masque appelé encore "La Mère des Masques" (une sculpture de grande hauteur), le Satimbe, le Mamoro et le Sirige au plus reconnaissable de tous, le style Kanaga ainsi que quelques autres.

En Résumé, ce volume colossal combine des descriptions détaillées de la terre, l’histoire, les gens, les arts et les rituels de pays Dogon, mettant l’accent sur la diversité et la complexité de cette région, et, par extension, de toutes les sociétés africaines et non-occidentaux. Les sculptures et les masques proviennent de collections publiques et privées. Certaines pièces sont connues mais la plupart n’ont jamais, ou que rarement, été publiées. Le texte s’inspire des nombreuses études ethnographiques qui ont été menées sur place.

 
 

 

0 | 5 | 10 | 15 | 20