ART PRIMITIF
ARTS PRIMITIFS / GENERALITES (43 )
AFRIQUE...
Afrique / Généralités (202 )
BĂ©nin (Dahomey) (3 )
Burkina Faso (18 )
Cameroun (4 )
CĂ´te d'Ivoire (22 )
Congo (Brazzaville/ZaĂŻre) (63 )
Gabon (7 )
Ghana (5 )
Madagascar (3 )
Mali (18 )
Niger (1 )
Nigéria (15 )
Sierra LĂ©one (1 )
Autres pays d'Afrique... (3 )
OCEANIE (59 )
ASIE...
Indonésie (5 )
Autres pays d'Asie... (6 )
AMERIQUES...
Amérique du nord (2 )
Amérique centrale (1 )
Art pré-colombien (1 )
CATALOGUES DE VENTE...
Ventes françaises (4 )
Sotheby's (3 )
PUBLICATIONS / REVUES (5 )
 
 

 
 
Mali
 
 

HAMPĂ‚TE BĂ‚ A.

CONTES DES SAGES D’AFRIQUE

Paris 2004
Relié
182 p. , 28 ill. coul. , 3 dessins
Prix:  15,00 €

Réf. Tribal-youBooks  : [20/872]
Auteur(s)
:

Titre  :

CONTES DES SAGES D’AFRIQUE

Type d'ouvrage 
:
Editeur  : Seuil, Paris,  2004
Relié avec reliure d'éditeur toilĂ©e marron avec couverture illustrĂ©e et titre en blanc en très bon Ă©tat , , 9.5 x 17.5 cm
Contenu
: Contenu : 182 p., 28 ill. coul., 3 dessins
avec bandeau d’Ă©dition insĂ©rĂ© avec l’ouvrage
Poids 
: Poids : 260 g
Etat de l'ouvrage 
: Très bon état
Prix 
: 15,00 €

 

BEAUDOIN G.

LES DOGONS DU MALI

Paris 1997
Broché
208 p.
Prix:  25,00 €
 

Cet ouvrage doit beaucoup aux travaux de Marcel Griaule et Michel Leiris, poursuivis par Germaine Dieterlen et Geneviève Calme-Griaule. L’objet de cet ouvrage n’est pas de concurrencer les publications de ces Ă©minents chercheurs, mais de prĂ©senter simplement les Dogon dans leur vie qoutidienne en offrant , sous une forme volontairement simple, l’essentiel de ce l’on doit savoir sur la sociĂ©tĂ© Dogon : pour reprendre un terme dogon, cet ouvrage se veut ĂŞtre une "parole claire".

 
 

Réf. Tribal-youBooks  : [20/803]
Auteur(s)
:

Titre  :

LES DOGONS DU MALI

Type d'ouvrage 
:Ouvrage généraliste ou thématique
Editeur  : BDT DĂ©veloppement, Paris,  1997
Broché , , in-8, 12.5 x 21.5 cm
ISBN 2-9511030-0-X
Contenu
: Contenu : 208 p., biblio.
très nombreuses illustrations n/b de dessins, schémas et plans ainsi que 4 cartes, index glossaire,
Poids 
: Poids : 260 g
Etat de l'ouvrage 
: Très bon état
Prix 
: 25,00 €
 

Cet ouvrage doit beaucoup aux travaux de Marcel Griaule et Michel Leiris, poursuivis par Germaine Dieterlen et Geneviève Calme-Griaule. L’objet de cet ouvrage n’est pas de concurrencer les publications de ces Ă©minents chercheurs, mais de prĂ©senter simplement les Dogon dans leur vie qoutidienne en offrant , sous une forme volontairement simple, l’essentiel de ce l’on doit savoir sur la sociĂ©tĂ© Dogon : pour reprendre un terme dogon, cet ouvrage se veut ĂŞtre une "parole claire".

 
 

 

BLOM H.

DOGON

Images & Traditions

Bruxelles 2010
Relié
400 p.
Prix:  95,00 €
 

L’ouvrage se compose de cinq chapitres, le premier d’entre eux, le "Pays Dogon" des temps les plus anciens, prĂ©sente l’histoire et l’archĂ©ologie d’un territoire composĂ© de trois zones gĂ©ographiques distinctes (plateau, escarpement et plaine) et agencĂ© par « vagues successives de migrants" (p.18). Une fois de plus, Huib Blom souligne que « l’idĂ©e d’une culture homogène et hermĂ©tique Dogon est fausse. Elle Ă©mane autant des contributions culturelles externes que d’un substrat indigène » (P.18). Deux de ces premières sources culturelles sont identifiĂ©es, discutĂ©es et dĂ©peintes comme les Toloy et les Tellem. Après une analyse d’Ă©claircissement, Bloom conclut que « les occupants actuels de la falaise, du plateau, et de la plaine du Seno forment une population hĂ©tĂ©rogène ... Les migrations et les conquĂŞtes territoriales couvrent plusieurs siècles et ne concernent pas seul les Dogon. La rencontre entre les envahisseurs et les communautĂ©s indigènes a provoquĂ© un mĂ©lange culturel et ethnique dont l’ampleur est difficile Ă©valuer » (P.38).

La deuxième et plus grande partie de l’ouvrage est intitulĂ© Ă  juste titre"Un Large Territoire" avec plus de 150 pages qui illustrent, littĂ©ralement, les diffĂ©rentes rĂ©gions et peuples de la rĂ©gion de l’aire culturelle Dogon. Chaque zone est reprĂ©sentĂ©e dans son histoire, son art, son architecture, sa langue et sa dĂ©mographie de Pignari et Bandiagara au travers du Lowel Gueou et de multiples colonies du Toro Ă  la plaine du Seno. Le dĂ©tail primordialement du chapitre rĂ©sume bien dans sa finalitĂ©, lorsque Blom Ă©value que des siècles d’incursions, de guerres et de mouvements, impliquant des groupes tels que les Songhay, les Mossi, les Bamana et les Peuls ont conduit Ă  la fusion ou au dĂ©placement des sociĂ©tĂ©s : « Ce processus de dĂ©mantèlement territorial, la dislocation et la reconstruction de nombreux villages s’est rĂ©pĂ©tĂ© Ă  maintes reprises. C’Ă©tait une situation rĂ©currente qui a pris fin au 19e siècle avec la colonisation française » (p.207).

Le chapitre trois, l’Architecture et la Religion, fournit près de 80 pages de mots et d’images organisĂ© autour de quatre grandes fonctions sectaires et de leurs lieux sacrĂ©s, y compris le culte du Lebe et sa maison du Hogon ou du sage, le culte du Wagem et sa maison du patriarche patrilinĂ©aire, le culte chamanique du Binou, et la SociĂ©tĂ© des Masques (Ă©tudiĂ© plus en dĂ©tail dans le chapitre cinq). Il comprend Ă©galement d’autres sites importants comme la mosquĂ©e, la case des menstruations et la forge, oĂą un groupe comme une caste d’artisans (Ă©galement rendu cĂ©lèbre par Griaule) font leur travail. Enfin, il nomme et dĂ©crit une variĂ©tĂ© d’autels Dogon.

Le quatrième chapitre relativement court se concentre sur les sites funèbres et les pratiques, qui ont tendance Ă  ĂŞtre menĂ©e pendant la saison sèche oĂą il y a une accalmie d’activitĂ© agricole. Blom prĂ©sente en dĂ©tail les funĂ©railles d’un Hogon en 1985 et ajoute Ă©galement quelques commentaires au sujet des funĂ©railles des femmes.

Le dernier chapitre traite des masques, pour lesquels les Dogons sont peut-ĂŞtre plus connu, reliant les traditions du masque Ă  la mythologie rĂ©gionale et Ă  la distinction commune entre le village et la brousse (ce dernier Ă©tant un lieu d’ambivalence et de danger invisible), Blom prĂ©sente certains des matĂ©riaux utilisĂ©s dans la crĂ©ation des masques et guide le lecteur Ă  travers une prĂ©sentation sur les types et utilisations de masque, du Grand Masque appelĂ© encore "La Mère des Masques" (une sculpture de grande hauteur), le Satimbe, le Mamoro et le Sirige au plus reconnaissable de tous, le style Kanaga ainsi que quelques autres.

En RĂ©sumĂ©, ce volume colossal combine des descriptions dĂ©taillĂ©es de la terre, l’histoire, les gens, les arts et les rituels de pays Dogon, mettant l’accent sur la diversitĂ© et la complexitĂ© de cette rĂ©gion, et, par extension, de toutes les sociĂ©tĂ©s africaines et non-occidentaux. Les sculptures et les masques proviennent de collections publiques et privĂ©es. Certaines pièces sont connues mais la plupart n’ont jamais, ou que rarement, Ă©tĂ© publiĂ©es. Le texte s’inspire des nombreuses Ă©tudes ethnographiques qui ont Ă©tĂ© menĂ©es sur place.

 
 

Réf. Tribal-youBooks  : [20/821]
Auteur(s)
:

Titre  :

DOGON

Images & Traditions

Type d'ouvrage 
:Ouvrage généraliste ou thématique
Editeur  : Momentum Publication, Bruxelles,  2010
Relié avec reliure d'éditeur illustrĂ© en couleur très bon Ă©tat comme neuf , , in-4, 22 x 28.5 cm
ISBN 978-2-8399-0725-5
Contenu
: Contenu : 400 p., biblio.
2 cartes, 240 photos en pleine et double page dont 72 photos de sculptures et de masques, glossaire,
Informations
 complémentaires
: Livre bilingue anglais & français avec 80 pages de texte
Poids 
: Poids : 2370 g
Etat de l'ouvrage 
: Très bon état comme neuf
Prix 
: 95,00 €
 

L’ouvrage se compose de cinq chapitres, le premier d’entre eux, le "Pays Dogon" des temps les plus anciens, prĂ©sente l’histoire et l’archĂ©ologie d’un territoire composĂ© de trois zones gĂ©ographiques distinctes (plateau, escarpement et plaine) et agencĂ© par « vagues successives de migrants" (p.18). Une fois de plus, Huib Blom souligne que « l’idĂ©e d’une culture homogène et hermĂ©tique Dogon est fausse. Elle Ă©mane autant des contributions culturelles externes que d’un substrat indigène » (P.18). Deux de ces premières sources culturelles sont identifiĂ©es, discutĂ©es et dĂ©peintes comme les Toloy et les Tellem. Après une analyse d’Ă©claircissement, Bloom conclut que « les occupants actuels de la falaise, du plateau, et de la plaine du Seno forment une population hĂ©tĂ©rogène ... Les migrations et les conquĂŞtes territoriales couvrent plusieurs siècles et ne concernent pas seul les Dogon. La rencontre entre les envahisseurs et les communautĂ©s indigènes a provoquĂ© un mĂ©lange culturel et ethnique dont l’ampleur est difficile Ă©valuer » (P.38).

La deuxième et plus grande partie de l’ouvrage est intitulĂ© Ă  juste titre"Un Large Territoire" avec plus de 150 pages qui illustrent, littĂ©ralement, les diffĂ©rentes rĂ©gions et peuples de la rĂ©gion de l’aire culturelle Dogon. Chaque zone est reprĂ©sentĂ©e dans son histoire, son art, son architecture, sa langue et sa dĂ©mographie de Pignari et Bandiagara au travers du Lowel Gueou et de multiples colonies du Toro Ă  la plaine du Seno. Le dĂ©tail primordialement du chapitre rĂ©sume bien dans sa finalitĂ©, lorsque Blom Ă©value que des siècles d’incursions, de guerres et de mouvements, impliquant des groupes tels que les Songhay, les Mossi, les Bamana et les Peuls ont conduit Ă  la fusion ou au dĂ©placement des sociĂ©tĂ©s : « Ce processus de dĂ©mantèlement territorial, la dislocation et la reconstruction de nombreux villages s’est rĂ©pĂ©tĂ© Ă  maintes reprises. C’Ă©tait une situation rĂ©currente qui a pris fin au 19e siècle avec la colonisation française » (p.207).

Le chapitre trois, l’Architecture et la Religion, fournit près de 80 pages de mots et d’images organisĂ© autour de quatre grandes fonctions sectaires et de leurs lieux sacrĂ©s, y compris le culte du Lebe et sa maison du Hogon ou du sage, le culte du Wagem et sa maison du patriarche patrilinĂ©aire, le culte chamanique du Binou, et la SociĂ©tĂ© des Masques (Ă©tudiĂ© plus en dĂ©tail dans le chapitre cinq). Il comprend Ă©galement d’autres sites importants comme la mosquĂ©e, la case des menstruations et la forge, oĂą un groupe comme une caste d’artisans (Ă©galement rendu cĂ©lèbre par Griaule) font leur travail. Enfin, il nomme et dĂ©crit une variĂ©tĂ© d’autels Dogon.

Le quatrième chapitre relativement court se concentre sur les sites funèbres et les pratiques, qui ont tendance Ă  ĂŞtre menĂ©e pendant la saison sèche oĂą il y a une accalmie d’activitĂ© agricole. Blom prĂ©sente en dĂ©tail les funĂ©railles d’un Hogon en 1985 et ajoute Ă©galement quelques commentaires au sujet des funĂ©railles des femmes.

Le dernier chapitre traite des masques, pour lesquels les Dogons sont peut-ĂŞtre plus connu, reliant les traditions du masque Ă  la mythologie rĂ©gionale et Ă  la distinction commune entre le village et la brousse (ce dernier Ă©tant un lieu d’ambivalence et de danger invisible), Blom prĂ©sente certains des matĂ©riaux utilisĂ©s dans la crĂ©ation des masques et guide le lecteur Ă  travers une prĂ©sentation sur les types et utilisations de masque, du Grand Masque appelĂ© encore "La Mère des Masques" (une sculpture de grande hauteur), le Satimbe, le Mamoro et le Sirige au plus reconnaissable de tous, le style Kanaga ainsi que quelques autres.

En RĂ©sumĂ©, ce volume colossal combine des descriptions dĂ©taillĂ©es de la terre, l’histoire, les gens, les arts et les rituels de pays Dogon, mettant l’accent sur la diversitĂ© et la complexitĂ© de cette rĂ©gion, et, par extension, de toutes les sociĂ©tĂ©s africaines et non-occidentaux. Les sculptures et les masques proviennent de collections publiques et privĂ©es. Certaines pièces sont connues mais la plupart n’ont jamais, ou que rarement, Ă©tĂ© publiĂ©es. Le texte s’inspire des nombreuses Ă©tudes ethnographiques qui ont Ă©tĂ© menĂ©es sur place.

 
 

 

COLLEYN J-P.

BAMANA

Milan 2009
Broché
144 p. , 62 ill. coul. , 16 photos n/b , 1 cartes
Prix:  29,00 €
 

Les qualitĂ©s esthĂ©tiques des oeuvres produites par les Bamana du Mali (aussi appelĂ©s Bambara) sĂ©duisent depuis longtemps le regard occidental. L’ouvrage prĂ©sente ces objets d’art religieux tout en permettant au lecteur de retrouver leurs dimensions sociales et culturelles. En fait, toute crĂ©ation plastique met en action un rĂ©seau de valeurs complexes, parfois seulement accessibles Ă  quelques initiĂ©s, mais toujours profondĂ©ment ancrĂ©es dans un système de pensĂ©e et un mode de vie que seule la recherche anthropologique de terrain peut tenter d’approcher et d’Ă©tudier. Pour replacer les oeuvres dans leur contexte local, l’ouvrage passe en revue les initiations des jeunes et les funĂ©railles, rites de passages fondamentaux auxquels on ne peut se soustraire. Pour le dĂ©roulement des rituels, chacune de ces associations met en scène un nombre important de productions artistiques. Leurs qualitĂ©s esthĂ©tiques sont des critères d’apprĂ©ciation essentiels que les Bamana recherchent afin que leurs pouvoirs religieux et politiques soient sublimĂ©s dans une logique alliant efficacitĂ© formelle et conceptuelle.

 
 

Réf. Tribal-youBooks  : [20/680]
Auteur(s)
:

Titre  :

BAMANA

Type d'ouvrage 
:Ouvrage généraliste ou thématique
Editeur  : 5 Continents Editions, Visions d’Afrique, Milan,  2009
Broché , , in-8, 17 x 24.5 cm
ISBN 978-88-7439-347-3
Contenu
: Contenu : 144 p., 62 ill. coul., 16 photos n/b, 1 cartes
légendes des planches reproduites, bibliographie commentée
Poids 
: Poids : 540 g
Etat de l'ouvrage 
: Comme neuf
Prix 
: 29,00 €
 

Les qualitĂ©s esthĂ©tiques des oeuvres produites par les Bamana du Mali (aussi appelĂ©s Bambara) sĂ©duisent depuis longtemps le regard occidental. L’ouvrage prĂ©sente ces objets d’art religieux tout en permettant au lecteur de retrouver leurs dimensions sociales et culturelles. En fait, toute crĂ©ation plastique met en action un rĂ©seau de valeurs complexes, parfois seulement accessibles Ă  quelques initiĂ©s, mais toujours profondĂ©ment ancrĂ©es dans un système de pensĂ©e et un mode de vie que seule la recherche anthropologique de terrain peut tenter d’approcher et d’Ă©tudier. Pour replacer les oeuvres dans leur contexte local, l’ouvrage passe en revue les initiations des jeunes et les funĂ©railles, rites de passages fondamentaux auxquels on ne peut se soustraire. Pour le dĂ©roulement des rituels, chacune de ces associations met en scène un nombre important de productions artistiques. Leurs qualitĂ©s esthĂ©tiques sont des critères d’apprĂ©ciation essentiels que les Bamana recherchent afin que leurs pouvoirs religieux et politiques soient sublimĂ©s dans une logique alliant efficacitĂ© formelle et conceptuelle.

 
 

 

COLLEYN J-P.

BAMANA

The Art of Existence in Mali

cat.expo, Museum for African Art, New York & Museum Rietberg, ZĂĽrich : September - December 2001
New York 2001, édition originale
Relié
263 p. , 45 photos n/b , 213 photos coul. , 4 pl. n/b , 19 pl. coul. , 4 cartes
Prix:  50,00 €
 

Important catalogue d’une exposition qui s’est tenue simultanĂ©ment au MusĂ©e d’art africain, Ă  New York et au MusĂ©e Rietberg de Zurich. Explore les structures sociales et religieuses des Bamana (Bambara) la culture, avec des sections de chaque type d’objets utilisĂ©s dans ces contextes, y compris le visage, le casque et la crĂŞte de masques, de la sculpture figurative, des marionnettes, et le porte-Ă©cluses avec de très nombreuses images de fĂ©tiches Ă  travers les diverses populations du Mali.

 
 

Réf. Tribal-youBooks  : [20/769]
Auteur(s)
:

Titre  :

BAMANA

The Art of Existence in Mali

Type d'ouvrage 
:Catalogue d'exposition
Museum for African Art, New York & Museum Rietberg, ZĂĽrich : September - December 2001
Editeur  : The Museum for African Art, New York,  2001
Relié avec reliure d'éditeur toilĂ©e safran , sous jaquette illustrée en couleur très bon état , , in-4, 24 x 31 cm
ISBN 90-5349-359-X
Contenu
: Contenu : 263 p., 45 photos n/b, 213 photos coul., 4 pl.n/b, 19 pl.coul., 4 cartes, biblio.
Informations
 complémentaires
: édition originale
Texte en anglais
Poids 
: Poids : 2010 g
Etat de l'ouvrage 
: très bon état
Prix 
: 50,00 €
 

Important catalogue d’une exposition qui s’est tenue simultanĂ©ment au MusĂ©e d’art africain, Ă  New York et au MusĂ©e Rietberg de Zurich. Explore les structures sociales et religieuses des Bamana (Bambara) la culture, avec des sections de chaque type d’objets utilisĂ©s dans ces contextes, y compris le visage, le casque et la crĂŞte de masques, de la sculpture figurative, des marionnettes, et le porte-Ă©cluses avec de très nombreuses images de fĂ©tiches Ă  travers les diverses populations du Mali.

 
 

 

COLLEYN J.-P.

BAMANA

The Art of Existence in Mali

cat.expo, Museum for African Art, New York & Museum Rietberg, ZĂĽrich : September - December 2001
New York 2001, édition originale
Relié
263 p. , 45 photos n/b , 213 photos coul. , 4 pl. n/b , 19 pl. coul. , 4 cartes
Prix:  60,00 €
 

Important catalogue d’une exposition qui s’est tenue simultanĂ©ment au MusĂ©e d’art africain, Ă  New York et au MusĂ©e Rietberg de Zurich. Explore les structures sociales et religieuses des Bamana (Bambara) la culture, avec des sections de chaque type d’objets utilisĂ©s dans ces contextes, y compris le visage, le casque et la crĂŞte de masques, de la sculpture figurative, des marionnettes, et le porte-Ă©cluses avec de très nombreuses images de fĂ©tiches Ă  travers les diverses populations du Mali.

 
 

Réf. Tribal-youBooks  : [20/220]
Auteur(s)
:

Titre  :

BAMANA

The Art of Existence in Mali

Type d'ouvrage 
:Catalogue d'exposition
Museum for African Art, New York & Museum Rietberg, ZĂĽrich : September - December 2001
Editeur  : The Museum for African Art, New York,  2001
Relié avec reliure d'éditeur toilĂ©e safran , sous jaquette illustrée en couleur très bon état , , in-4, 24 x 31 cm
ISBN 90-5349-359-X
Contenu
: Contenu : 263 p., 45 photos n/b, 213 photos coul., 4 pl.n/b, 19 pl.coul., 4 cartes, biblio.
Informations
 complémentaires
: édition originale
Texte en anglais
Poids 
: Poids : 2010 g
Etat de l'ouvrage 
: très bon état
Prix 
: 60,00 €
 

Important catalogue d’une exposition qui s’est tenue simultanĂ©ment au MusĂ©e d’art africain, Ă  New York et au MusĂ©e Rietberg de Zurich. Explore les structures sociales et religieuses des Bamana (Bambara) la culture, avec des sections de chaque type d’objets utilisĂ©s dans ces contextes, y compris le visage, le casque et la crĂŞte de masques, de la sculpture figurative, des marionnettes, et le porte-Ă©cluses avec de très nombreuses images de fĂ©tiches Ă  travers les diverses populations du Mali.