ART PRIMITIF
ARTS PRIMITIFS / GENERALITES (59 )
AFRIQUE...
Afrique / Généralités (221 )
Bénin (Dahomey) (3 )
Burkina Faso (20 )
Cameroun (3 )
Côte d'Ivoire (29 )
Congo (Brazzaville/Zaïre) (72 )
Gabon (8 )
Ghana (6 )
Madagascar (3 )
Mali (29 )
Niger (1 )
Nigéria (20 )
Sierra Léone (2 )
Togo (1 )
Autres pays d'Afrique... (6 )
OCEANIE (69 )
ASIE...
Indonésie (7 )
Autres pays d'Asie... (6 )
AMERIQUES...
Amérique du nord (2 )
Amérique centrale (1 )
Art pré-colombien (1 )
CATALOGUES DE VENTE...
Ventes françaises (5 )
Sotheby's (3 )
PUBLICATIONS / REVUES (7 )
 
 

 
 
OCEANIE
 
 

WAITE Deborah B.

ARTEFACTS FROM THE SALOMON ISLANDS

in the Julius L. Brenchley Collection

London 1987, édition originale
Relié
112 p., 96 ill. n/b , 16 pl. n/b , 1 cartes
Prix:  235,00 €
 

La collection d’objets des îles Salomon de Julius L. Brenchley a été considérée dès le début comme l’une des principales et des plus importantes collections privées ethnographique du Pacifique. Cette collection se trouve être aujourd’hui en partie au Musée de l’Homme (le département d’ethnographie du British Museum), ainsi qu’au Musée de Maidstone puis au Musée d’Art et à la Galerie d’Art dans le Kent. Ce catalogue, réalisée par la plus importante autorité sur l’art des îles Salomon, rend maintenant cette importante collection à la disponible de la plus large communauté de conservateurs de musées, d’anthropologues, et d’autres personnes intéressés par l’histoire et à l’art du Pacifique.

Jules L. Brenchley a été ordonné curé mais est devenu par la suite un voyageur passionné dont les voyages l’ont amené en août 1865 jusqu’aux îles de Salomon. Bien que son bateau ait passé seulement deux semaines dans les îles, Brenchley a amassé une collection riche et variée de plus de 1000 articles. Le fait que la date de leur acquisition soit exactement connue permet à la collection d’être placée dans son contexte historique précis, lui prêtant ainsi une valeur scientifique supplémentaire.

L’art et la culture matérielle des îles Salomon sont parmi les plus distinctifs du Pacifique. Cela varie des poutres ou tirants minutieusement découpés et décorés aux coupes incrustées de coquillages et ornements finement gravés. Les descriptions détaillées, les illustrations complètes et le contenu bien fondée dans ce catalogue en font un ouvrage de référence sur le sujet.

 
 

Réf. Tribal-youBooks  : [6/810]
Auteur(s)
:

Titre  :

ARTEFACTS FROM THE SALOMON ISLANDS

in the Julius L. Brenchley Collection

Type d'ouvrage 
:Ouvrage généraliste ou thématique
Editeur  : British Museum Publications Limited, London,  1987
Relié cartonnage d'éditeur noir , sous jaquette illustrée en couleur très bon état tranche très légèrement insolée , , in-4, 22.5 x 28.5 cm
ISBN 0-7141-1570-3
Contenu
: Contenu : 112 p., 96 ill. n/b, 16 pl.n/b, 1 cartes, biblio.
appendice, notes,
Informations
 complémentaires
: édition originale
Ouvrage épuisé et particulièrement rare.
Poids 
: Poids : 760 g
Etat de l'ouvrage 
: Très bon état compte tenu de son ancienneté
Prix 
: 235,00 €
 

La collection d’objets des îles Salomon de Julius L. Brenchley a été considérée dès le début comme l’une des principales et des plus importantes collections privées ethnographique du Pacifique. Cette collection se trouve être aujourd’hui en partie au Musée de l’Homme (le département d’ethnographie du British Museum), ainsi qu’au Musée de Maidstone puis au Musée d’Art et à la Galerie d’Art dans le Kent. Ce catalogue, réalisée par la plus importante autorité sur l’art des îles Salomon, rend maintenant cette importante collection à la disponible de la plus large communauté de conservateurs de musées, d’anthropologues, et d’autres personnes intéressés par l’histoire et à l’art du Pacifique.

Jules L. Brenchley a été ordonné curé mais est devenu par la suite un voyageur passionné dont les voyages l’ont amené en août 1865 jusqu’aux îles de Salomon. Bien que son bateau ait passé seulement deux semaines dans les îles, Brenchley a amassé une collection riche et variée de plus de 1000 articles. Le fait que la date de leur acquisition soit exactement connue permet à la collection d’être placée dans son contexte historique précis, lui prêtant ainsi une valeur scientifique supplémentaire.

L’art et la culture matérielle des îles Salomon sont parmi les plus distinctifs du Pacifique. Cela varie des poutres ou tirants minutieusement découpés et décorés aux coupes incrustées de coquillages et ornements finement gravés. Les descriptions détaillées, les illustrations complètes et le contenu bien fondée dans ce catalogue en font un ouvrage de référence sur le sujet.

 
 

 

WARDWELL A. / METRAUX R. / SCHNEEBAUM T.

PEOPLE OF THE RIVER / PEOPLE OF THE TREE

Change and Continuity in Sepik and Asmat Art

cat.expo, Landmark Center Galleries Saint Paul, Minnesota : 15 January - 26 March 1989
Saint Paul (Minnesota) 1989
Broché
104 p., 42 ill. n/b , 14 ill. coul. , 3 pl. coul. , 2 cartes
Prix:  77,50 €
 

Le peuple de la rivière / Le peuple de l’arbre : Changement et continuité dans l’art Sépik et Asmat. Exposition organisée par le Minnesota Mueum of Art en collaboration avec le Crosier Asmat Mueum de Hastings dans le Nebraska concernant l’art ’Iatmul’ de la rivière Sépik et le changement dans l’art Asmat.

 
 

Réf. Tribal-youBooks  : [6/703]
Auteur(s)
:

Titre  :

PEOPLE OF THE RIVER / PEOPLE OF THE TREE

Change and Continuity in Sepik and Asmat Art

Type d'ouvrage 
:Catalogue d'exposition
Landmark Center Galleries Saint Paul, Minnesota : 15 January - 26 March 1989
Editeur  : Minnesota Mueum of Art, Saint Paul (Minnesota),  1989
Broché , , in-4, 21.5 x 28 cm
ISBN 0-934251-03-7
Contenu
: Contenu : 104 p., 42 ill. n/b, 14 ill. coul., 3 pl.coul., 2 cartes, biblio.
Informations
 complémentaires
: Catalogue épuisé devenu rare et recherché pour étude thématique concernant le changement et continuité dans l’art du peuple Sépik et Asmat.
Poids 
: Poids : 510 g
Etat de l'ouvrage 
: Très bon état
Prix 
: 77,50 €
 

Le peuple de la rivière / Le peuple de l’arbre : Changement et continuité dans l’art Sépik et Asmat. Exposition organisée par le Minnesota Mueum of Art en collaboration avec le Crosier Asmat Mueum de Hastings dans le Nebraska concernant l’art ’Iatmul’ de la rivière Sépik et le changement dans l’art Asmat.

 
 

 

WELSCH Robert L.

COAXING THE SPIRITS TO DANCE

Art and Society in the Papuan Gulf of New Guinea

cat.expo, Hood Museum of Art, Darmounth College, Hanover, New Hampshire : April 1 -September 17, 2006 The Metropolitan Museum of Art, New York : October 24 - September 2, 2007
Darmounth College, Hanover 2006
Broché
104 p. , 1 cartes
Prix:  27,00 €
 

Amadouer les esprits à la danse explore la relation entre la vie sociale et l’expression artistique depuis le XIXe siècle dans l’une des plus importantes régions productrices de l’art de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ce livre offre une richesse et stupéfiante présentation de panneaux d’ancêtre, masques, tambours, porte crâne, et d’objets personnels sculptés et peints à la main ainsi qu’un aperçu des personnes qui les fabriquent, illustré de 153 photographies d’archives en couleur. Chaque société sur le Golfe de Papouasie avait ses propres traditions élaborées pour sculpter, peindre, ou décorer ses masques, panneaux et tambours à main qui remplissaient les maisons des hommes pour un usage dans des danses et des représentations. Aujourd’hui, ces objets d’art offrent un aperçu dans les cosmologies variées et les vies rituelles de ces sociétés étonnamment diverses avant d’être changé de manière significative par leur contact avec l’Occident.

 
 

Réf. Tribal-youBooks  : [6/406]
Auteur(s)
:

Titre  :

COAXING THE SPIRITS TO DANCE

Art and Society in the Papuan Gulf of New Guinea

Type d'ouvrage 
:Catalogue d'exposition
Hood Museum of Art, Darmounth College, Hanover, New Hampshire : April 1 -September 17, 2006 The Metropolitan Museum of Art, New York : October 24 - September 2, 2007
Editeur  : Hood Museum of Art, Darmounth College, Hanover,  2006
Broché , , in-4, 23 x 30.5 cm
ISBN 0-944722-30-X
Contenu
: Contenu : 104 p., 1 cartes, biblio.
index et glossaire,
Poids 
: Poids : 760 g
Etat de l'ouvrage 
: très bon état
Prix 
: 27,00 €
 

Amadouer les esprits à la danse explore la relation entre la vie sociale et l’expression artistique depuis le XIXe siècle dans l’une des plus importantes régions productrices de l’art de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ce livre offre une richesse et stupéfiante présentation de panneaux d’ancêtre, masques, tambours, porte crâne, et d’objets personnels sculptés et peints à la main ainsi qu’un aperçu des personnes qui les fabriquent, illustré de 153 photographies d’archives en couleur. Chaque société sur le Golfe de Papouasie avait ses propres traditions élaborées pour sculpter, peindre, ou décorer ses masques, panneaux et tambours à main qui remplissaient les maisons des hommes pour un usage dans des danses et des représentations. Aujourd’hui, ces objets d’art offrent un aperçu dans les cosmologies variées et les vies rituelles de ces sociétés étonnamment diverses avant d’être changé de manière significative par leur contact avec l’Occident.

 
 

 

WELSCH Robert L.

AN AMERICAN ANTHROPOLOGIST IN MELANESIA (Vol. I + Vol. II)

A. B. Lewis and the Joseph N. Field South Pacific Expedition 1909-1913

Honolulu 1998
Relié
Prix:  125,00 €
 

L’anthropologue Albert Buell Lewis a passé quatre années ardues de voyage à travers les anciennes colonies de la Mélanésie comme chercheur ethnologique pour le Field Museum de Chicago. Les journaux de terrain qu’il avait maintenu pendant cette période révèlent l’histoire fascinante de la façon dont Lewis a surmonté des difficultés extraordinaires pour assembler la remarquable collection d’artefacts conservés aujourd’hui dans le musée. Dans "An American Anthropologist in Melanesia", Robert Welsch a magnifiquement contextualisé les journaux à travers un descriptif, des commentaires imbriqués, des annotations détaillées, et une richesse de matériaux visuels. Les deux volumes offrent aux lecteurs un compte rendu de première main de l’état des conditions en Mélanésie avant la Première Guerre mondiale, un rare aperçu d’un chapitre peu connu de l’histoire de l’anthropologie, et un regard intérieur sur la manière dont une grande l’histoire naturelle du monde et des musées ethnologiques ont construit leurs collections . Les explorations mélanésiennes de A. B. Lewis documentent une période critique dans le développement de l’anthropologie comme une discipline - la "période d’expédition" - quand les anthropologues de terrain faisaient des enquêtes régionales et collectaient régulièrement des objets pour les musées. Cependant Lewis a voyagé plus loin, a recueilli plus d’artefacts, et est resté plus longtemps dans le domaine que n’importe lequel de ses collègues, son expédition était des manières les plus secrets, typiques de la période, et ses carnets illustrent la façon dont les anthropologues menaient leurs recherches sur le terrain pendant ces années charnières. Trois ans après le passage de Lewis dans les îles Trobriand, l’ethnographe polonaise Bronislaw Malinowski allait révolutionné la discipline de l’anthropologie en restant, à l’époque, pendant des mois dans une communauté pour l’établissement de la soi-disante « méthode ethnographique ». Le Volume I : "les journaux illustrés", offre un ensemble associé de texte de fond, de photographies, de journaux intimes et de notes, permettant au matériel visuel d’illustrer le texte, avec le commentaire servant de légende étendu aux photographies. Les images incluent des photos d’expédition de la vie de village prises par Lewis lui-même et des photos des objets importants ramenés au Field Museum. La plupart sont publiés ici pour la première fois et offre un aperçu unique de la vie en Mélanésie comme elle était au début du siècle, précisément au moment où la présence coloniale était dans la plupart des secteurs juste commençante. Le Volume II d’accompagnement : "Annexes", comprend un sommaire des matériaux de la collection du Field Museum’s Lewis organisé par localité et par type d’objet avec un dictionnaire biographique de « qui était qui en Mélanésie », identifiant les 275 individualités répertoriés dans le texte et décrivant leur rôle dans l’histoire du Pacifique. "An American Anthropologist in Melanesia" est une invitation aux chercheurs et aux peuples Mélanésien à faire usage de cette ressource longtemps négligé pour le domaine de l’anthropologie, l’histoire de l’art et l’histoire du Pacifique. Son importance pour les études de la culture matérielle, de la technologie, de l’art, de changement de culture, et de l’impact des Européens sur la vie traditionnelle est incommensurable.

 
 

Réf. Tribal-youBooks  : [6/646]
Auteur(s)
:

Titre  :

AN AMERICAN ANTHROPOLOGIST IN MELANESIA (Vol. I + Vol. II)

A. B. Lewis and the Joseph N. Field South Pacific Expedition 1909-1913

Type d'ouvrage 
:Ouvrage généraliste ou thématique
Editeur  : University of Hawai’i Press, Honolulu,  1998
Relié avec reliure d'éditeur toilé vert emeraude , sous jaquette illustrée en couleur état neuf , , in-4, 22.5 x 28.5 cm
ISBN 0-8248-1644-7
Contenu
: Contenu : biblio.
Vol. I (Field Diaries) : 634 + XXII pp., avec plus de 200 illustrations n/b., 225 photos n/b., 25 dessins, 13 plans, 12 cartes, notes, index — Vol. II (Appendices) : 296 pp., abréviations,
Poids 
: Poids : 3110 g
Etat de l'ouvrage 
: Etat neuf
Prix 
: 125,00 €
 

L’anthropologue Albert Buell Lewis a passé quatre années ardues de voyage à travers les anciennes colonies de la Mélanésie comme chercheur ethnologique pour le Field Museum de Chicago. Les journaux de terrain qu’il avait maintenu pendant cette période révèlent l’histoire fascinante de la façon dont Lewis a surmonté des difficultés extraordinaires pour assembler la remarquable collection d’artefacts conservés aujourd’hui dans le musée. Dans "An American Anthropologist in Melanesia", Robert Welsch a magnifiquement contextualisé les journaux à travers un descriptif, des commentaires imbriqués, des annotations détaillées, et une richesse de matériaux visuels. Les deux volumes offrent aux lecteurs un compte rendu de première main de l’état des conditions en Mélanésie avant la Première Guerre mondiale, un rare aperçu d’un chapitre peu connu de l’histoire de l’anthropologie, et un regard intérieur sur la manière dont une grande l’histoire naturelle du monde et des musées ethnologiques ont construit leurs collections . Les explorations mélanésiennes de A. B. Lewis documentent une période critique dans le développement de l’anthropologie comme une discipline - la "période d’expédition" - quand les anthropologues de terrain faisaient des enquêtes régionales et collectaient régulièrement des objets pour les musées. Cependant Lewis a voyagé plus loin, a recueilli plus d’artefacts, et est resté plus longtemps dans le domaine que n’importe lequel de ses collègues, son expédition était des manières les plus secrets, typiques de la période, et ses carnets illustrent la façon dont les anthropologues menaient leurs recherches sur le terrain pendant ces années charnières. Trois ans après le passage de Lewis dans les îles Trobriand, l’ethnographe polonaise Bronislaw Malinowski allait révolutionné la discipline de l’anthropologie en restant, à l’époque, pendant des mois dans une communauté pour l’établissement de la soi-disante « méthode ethnographique ». Le Volume I : "les journaux illustrés", offre un ensemble associé de texte de fond, de photographies, de journaux intimes et de notes, permettant au matériel visuel d’illustrer le texte, avec le commentaire servant de légende étendu aux photographies. Les images incluent des photos d’expédition de la vie de village prises par Lewis lui-même et des photos des objets importants ramenés au Field Museum. La plupart sont publiés ici pour la première fois et offre un aperçu unique de la vie en Mélanésie comme elle était au début du siècle, précisément au moment où la présence coloniale était dans la plupart des secteurs juste commençante. Le Volume II d’accompagnement : "Annexes", comprend un sommaire des matériaux de la collection du Field Museum’s Lewis organisé par localité et par type d’objet avec un dictionnaire biographique de « qui était qui en Mélanésie », identifiant les 275 individualités répertoriés dans le texte et décrivant leur rôle dans l’histoire du Pacifique. "An American Anthropologist in Melanesia" est une invitation aux chercheurs et aux peuples Mélanésien à faire usage de cette ressource longtemps négligé pour le domaine de l’anthropologie, l’histoire de l’art et l’histoire du Pacifique. Son importance pour les études de la culture matérielle, de la technologie, de l’art, de changement de culture, et de l’impact des Européens sur la vie traditionnelle est incommensurable.

 
 

 

... | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | 65